5 tips et 1 terrarium

succulentes-design-green-monsters

Avez-vous déjà craqué pour un terrarium ? 
J'ai mis longtemps à y venir car pour moi le terrarium demande des efforts et donc je redoutais clairement l'échec. Le terrarium ce n'est pas une nature morte ! Et puis, un jour, on m'en a offert un. J'étais donc obligé de m'y mettre.

Alors j'ai un peu étudié le principe de cet écosystème végétal, pour mieux le comprendre et savoir comment en prendre soin. Chaque élément à son importance pour maintenir l'équilibre qui y règne. Dans le cas du terrarium, j'ai relevé 5 basiques à prendre en compte pour maintenir votre mini-royaume vert. 

À votre tour de tester et d'observer, je suis moi même toujours en plein apprentissage.


1. La condensation, l'INDICATEUR n°1

Si de la condensation apparait sur les parois de manière excessive, c'est mauvais signe, c'est qu'il y a trop d'humidité dans votre terrarium. Du coup on aère en enlevant le couvercle s'il y en a un (ce qui est le cas généralement pour les terrariums avec plantes tropicales). On déplace le terrarium s'il est trop près d'une source de chaleur (fenêtre avec le soleil ou chauffage). Dans tous les cas j'ai observé de mon coté que si j'ouvre le mien (1 heure env) toutes les semaines pour laisser l'air se renouveler, les plantes ne s'en portent que mieux. 

2. La lumière, VOTRE AMIE

Elle est essentielle pour assurer la photosynthèse de vos plantes qui va produire CO2 et Oxygène au sein de votre écosystème. On place donc son terrarium dans une pièce lumineuse (mais vraiment lumineuse). N'oubliez pas de tourner votre terrarium sur un demi tour tous les mois pour que chaque coté du terrarium bénéficie de la même lumière. Dans les mauvais jours de l'automne, on pense à rapprocher son terrarium d'une fenêtre car la lumière et le nombre d'heure d'ensoleillement baisse beaucoup pendant les 6 mois à venir. Attention aux expositions plein sud !

3. Le soleil, VOTRE ENNEMI

L'exposition directe au soleil = danger !
un emplacement lumineux ne veut surtout pas dire un accès direct au soleil, sinon c'est l'effet loupe assurée sur les parois de votre terrarium et vos plantes vont griller. 

4. La température, mission facile

Un terrarium se trouve en règle générale dans votre appartement, donc il y fait un température ambiante moyenne qui oscille entre 20 et 27°C. L'été quand la température peut dépasser ce seuil, on laisse le couvercle ouvert et on vérifie l'humidité de la terre pour voir si les plantes on besoin d'eau.

5. L'eau, la question piège

Doit-on arroser ? Si oui quand et comment ?
La première question à se poser c'est quels types de plantes sont dans mon terrarium. Si c'est des cactus, je recommande de ne pas arroser. Le cactus survit à des milieux beaucoup plus hostile que votre appartement mais rarement à un arrosage trop fréquent.
Pour les succulentes, oui on arrose peu mais régulièrement quand la terre est sèche.
Pour les plantes tropicales qui sont dans des terrariums complètement fermé, on arrose très peu, seulement quand notre terrarium ne fait plus de condensation et que les mottes de terre sont sèches.
Et surtout dans un cas comme dans l'autre, on arrose à la base des plantes et on préfère l'eau de pluie, car le calcaire ce n'est pas bon....


green-monsters-terrarium